Potager de balcon : 5 conseils pour se lancer

Conférence Potager

Avec l’arrivée des beaux jours fleurissent les envies de jardiner, même en ville. Savez-vous qu’un rebord de fenêtre, un balcon ou une terrasse peuvent accueillir des cultures potagères, aromatiques, florales et même des fruits ? Voici 5 conseils de Valéry Tsimba, membre des ADDC, et autrice de “Mon balcon nourricier en permaculture” (Éditions Ulmer), pour faire un potager sur son balcon.

Niklas Hamann / Unsplash

1. L’exposition

L’exposition est primordiale car c’est elle qui va déterminer le type de plantes que vous allez pouvoir cultiver dans votre potager.

Votre balcon a une exposition nord ? Privilégiez les légumes dont on mange les feuilles comme les laitues, chicorées, blettes, choux, moutardes asiatiques, poireaux, épinards, cresson, mâche, oseille … ainsi que des plantes aromatiques comme la ciboulette, le persil, le cerfeuil … En effet, ces plantes comestibles peuvent se contenter de 3 à 4 heures d’ensoleillement.

Vous avez une exposition sud (sud-est, sud-ouest) … alors à vous tous les autres types de légumes, tomates, poivrons, haricots …

2. Les outils de jardinage

Qui dit petite surface, dit petit outillage. En effet, nul besoin d’une pelle, d’une fourche, d’un râteau, ou encore d’une grelinette… Vous aurez besoin simplement d’une pelle à main, une griffe, des godets … ou opter pour la récupération et le détournement d’objet.

Ainsi, une cuillère à soupe fera office de pelle à main. Une fourchette remplacera aisément la griffe. Des pots de yaourt ou tout autre type de contenant alimentaire deviendront des godets pour la réalisation de vos semis. N’oubliez pas d’y percer quelques trous pour permettre l’évacuation du trop plein d’eau. Il vous faudra également des billes d’argile pour le drainage, un arrosoir sans oublier des pots et des balconnières pour les cultures.

Dans les contenants de 15 à 20 centimètres de profondeur, vous pourrez semer des laitues, de la roquette, des radis ainsi que des aromatiques. Dans des pots de 40 à 50 centimètres de profondeur, vous pourrez cultiver des tomates, poivrons, aubergines, courgettes, concombres …

Markus Spiske / Unsplash

3. Le terreau

Pour un potager de balcon, il est indispensable de choisir un bon terreau avec la mention UAB (utilisable en agriculture biologique) composé notamment de compost et/ou de fumier.

Il sera également nécessaire durant la saison de culture de faire des apports en compost réguliers et plus particulièrement pour les cultures gourmandes en nutriments comme les légumes fruits (courgettes, poivrons, piments, tomates). Ce compost sera à déposer en surface.

4. Les graines, les plants

Vous pouvez réaliser vos semis ou acheter des plants… Et pourquoi pas faire un mix des deux, selon le temps dont vous disposez et vos souhaits de culture.
En jardinerie ou auprès des maraîchers bio, vous trouverez dès le printemps une offre en plants. Toutefois, vous aurez un choix plus restreint que si vous faites vous même vos semis. En effet, en partant de la graine, et notamment en privilégiant les semences paysannes, vous aurez accès à une plus grande diversité.

Elaine Casap / Unsplash

Vous pouvez opter pour des plants de tomates, poivrons, aubergines si vous n’avez pas anticipé le semis en février-mars et par exemple acheter des graines de laitues, radis, roquette… pour réaliser vos cultures. Pour les cucurbitacées (courgettes, concombres …), il est préférable de partir de la graine car leur développement après le semis est rapide.

En mars, il est encore temps de faire différents semis … Alors voici ma sélection “coup de coeur” chez Graines del Païs* qui propose des graines bio de légumes, aromatiques et fleurs cultivés en agriculture biologique avec le label AB et la mention Nature et Progrès.

Tomates cerises : variétés Raisin vert, Poire Jaune, Zuckertraube
Haricots nain : variétés Rocbrun, Contender, Comtesse de Chambord
Laitues : variétés Radichetta, Feuille de chêne Till, Feuille de chêne rouge
Autres légumes feuilles : roquette cultivée, blettes à cardes multicolores, chou frisée rouge de Russie
Radis : Variétés Sora, Cherry Belle, French Breakfast
Les aromatiques : ciboulette commune, ciboule de Chine, persil géant d’Italie, coriandre, cerfeuil, basilic marseillais
Les fleurs : bourrache officinale, cosmos sulfureux, cosmos sea shell, souci – calendula

Et en jardinerie : les fraisiers remontants Mara des bois, à la délicieuse saveur des fraises des bois.

5. L’arrosage

Dans les pots et balconnières, le terreau a tendance à sécher très vite. Il faut donc veiller à arroser régulièrement, mais sans excès, dès que le terreau en surface sèche. Attention à ne pas mouiller le feuillage lors de l’arrosage.

Vous pouvez également mettre en place un système d’irrigation “low tech” par jarre, utilisé depuis des millénaires : les oyas. Les oyas sont tout simplement des astucieux pots en céramique micro-poreuse que l’on enterre jusqu’au col à quelques centimètres des plantes et que l’on remplit d’eau. Cela crée une zone humide tout près des racines des plantes qui absorbent alors, sans excès, l’eau dont elles ont besoin. Les oyas permettent de réaliser des économies d’eau et de limiter tout stress hydrique.

 

* Avec le code promo MILPA3, vous bénéficiez de 8 % de remise sur l’achat de vos graines.

Retrouvez tous les conseils de Valéry Tsimba dans son livre
“Mon balcon nourricier en permaculture”
paru aux éditions Ulmer le 25/02/2021

Mon jardin nourricier en permaculture

Ne manquez aucun article !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

1 commentaire pour “Potager de balcon : 5 conseils pour se lancer”

  1. Livre très intéressant, simple, agréable. Le nombre de pages devraient être multipliés par deux… 🍀😉🍀☀️🍀

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.